• Pierre BENOÎT - L'Atlantide

    Pierre BENOÎT - L'atlantide

     

    Pierre BENOÎT - L'atlantide

    1920

    C'est un titre que je voyais régulièrement passer. Je n'avais aucune idée du contenu.

    Pierre Benoît nous emmène ici aux frontières des colonies françaises, dans le désert. Un fort voit arriver le lieutenent de Saint-Avit qui traîne avec lui une réputation difficile. Sans pouvoir le prouver, il est soupçonné d'avoir tué au cours d'un voyage un camarade Morhange.

    Son arrivée au fort, est l'occasion pour lui de se lier d'amitié avec le narrateur, capitaine du fort. C'est aussi l'occasion de se confier à lui et de lui raconter son histoire: la manière dont il est parti dans le désert du Hoggar avec Morhange et des inscriptions pariétales qu'ils vont y découvrir et qui vont les amener à découvrir...

    Le roman commence par un imaginaire imprégné par les récites de voyage du début du siècle. C'est une succession de noms, de lieux, de routes dans le désert. C'est une érudition qui sert à planter un décor. D'ailleurs, Hugo Pratt semble en avoir aussi été un héritier.

    Le récit date peut-être un peu. Aujourd'hui, nous aurions des péripéties en veux-tu-en-voilà, des destructions de cité, des fusillades, de la magie... Rien de tout cela ici. Nous avons du mythe, certes, mais du mythe à hauteur d'hommes. Ce sont des individus qui vont être confrontés à plus grand qu'eux mais surtout à leur propre tragédie. Certains récits sont enchâssés, histoires dans l'histoire, cela forme des livres dans le livre, mise en abîme, bibliothèque.

    Sans rien dévoiler, si le roman a un peu vieilli (normal) il reste cependant très appréciable de par la manière dont il parle de l'Atlantide qui n'est, pour les personnages, pas seulement une Cité mais surtout un coeur battant qui sera viendra sceller leur propre destin.

    Pierre Benoît a réussi un joli roman dont les personnages en quête de grandiose vont découvrir que la fascination pour le désert et ses immensités recèle plus puissant qu'eux.

    « Roger VERCEL - Capitaine ConanArnold MUNNICH - Programmé mais libre (les malentendus de la génétique) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :